Bonne année 2012!

Publié le par festival.cine-droit.over-blog.com

Avant de dévoiler le thème de la 4ème édition du festival Ciné-Droit, un peu de com' :  La programmation de janvier à l'initiative de l'association Ciné Travail pour le public lyonnais.

 

"Son objectif est de favoriser des rencontres entre représentants du monde du travail et de l'entreprise, des consultants, des chercheurs en sciences humaines et sociales, des universitaires, des étudiants, des professionnels de l'audiovisuel autour d'un champ d'intérêt commun : filmer le travail, pourquoi et comment ?"

 

3 films sont donc programmés ce mois de janvier : 

 

jeudi 12 janvier

« Les impactés »

de THIBAUT DUFOUR

Salle Leo Ferré, MJC du vieux Lyon , à 20h00 

 

En 2007, France Télécom est en pleine restructuration. Le comité d'établissement d'Ile-de-France avait alors commandé à la compagnie Naje une pièce de théâtre sur la souffrance des salariés, conséquence de cette réorganisation massive. Un documentaire de 45 minutes qui alterne extraits de la pièce, témoignages de salariés et d'élus syndicaux.

 

En présence de la fondatrice de la cie de théâtre forum naje
Dans le cadre des débats citoyens de la MJC du vieux Lyon

 

 

jeudi 19 janvier

« 2084 »

 de Chris Marker (1984)

 

«Le coup des lendemains qui chantent, on nous l'a tellement fait (...) Devant le bilan de l'époque des grandes vérités tranchées, il est plutôt sain d'imaginer autre chose...». Imaginer autre chose, la CFDT s'y est essayée, en dix minutes, sur Antenne 2, le 29 mars 1984. À l'occasion du centième anniversaire de la législation des syndicats, elle s'est interrogée... sur l'avenir.

 

durée du film : 10 mn

 

 

« L’Avenir ne tombera pas du ciel »

 de Jean-Luc Cohen (1998)

 

Huit mois durant, la caméra de Jean-Luc Cohen s’est faite oublier pour restituer les petits moments ordinaires du quotidien d’Emmanuel Poirier, délégué syndical à la SCR, filiale troyenne du groupe Eiffage. Avec un chiffre d’affaires de 35 milliards de Francs, près de 30 000 ouvriers et 550 sociétés autonomes réparties dans l’Hexagone, le groupe Eiffage est l’un des plus grands du BTP français. Comme un grand frère, tuteur d’une famille nombreuse, Emmanuel Poirier a pris en charge l’aspiration au mieux-être de tous ces ouvriers, craignant pour leur emploi, mais qui, fins de mois obligent, étouffent leur grogne. Au cœur de leurs doléances : la retraite à 55 ans et un salaire à la mesure de leur travail pénible… La préparation d’une grève et d’une manifestation nationale le 17 novembre 1997 à Paris a fourni au réalisateur le fil rouge de ce portrait d’un autre type.

 

durée du film : 55 mn

 La projection sera suivie d'un débat avec Jean-Luc Cohen, réalisateur du documentaire, Emmanuel Poirier (sous réserve), syndicaliste filmé et Sophie Beroud, maître de conférences de science politique à l’université Lumière Lyon-2, spécialiste des transformations contemporaines des organisations syndicales.

Au Rize à 19h00
23-25 rue Valentin-Haüy
69100 Villeurbanne
tél 04.78.96.48.30
entrée libre

 

Pour plus d'information, allez visiter le site internet de l'association : http://www.cine-travail.org/

Publié dans édition 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article