Relater de la guerre en l'absence d'images

Publié le par festival.cine-droit.over-blog.com

L'image Manquante, Grand Prix du documentaire historique – Blois 2013 

            « Mon enfance, je la cherche, comme une image perdue. Ou plutôt, c'est elle qui me réclame. Est-ce parce que j'ai 50 ans ? » Ce passé qui remonte comme une vague trop forte, c'est la vie brisée d'un jeune Cambodgien de 13 ans, qui, en quelques mois, sous le régime des Khmers rouges, voit disparaître la plus grande partie des siens et survit en côtoyant quotidiennement la mort et l'horreur dans des camps de travail. Mais c'est aussi le bonheur tranquille anéanti par le génocide, « le monde d'avant, de la musique, de la douceur, de la famille », dont le souvenir n'est pas moins dangereux pour qui l'a irrémédiablement perdu. Ces images qui brûlent dans la mémoire ? Le crime de masse, la maison familiale à Phnom Penh ? demeurent à jamais introuvables dans la réalité. Alors, le cinéaste narrateur les fait revivre à sa manière. Par la magie du cinéma, l'épure du commentaire, le talent d'un sculpteur, qui fait naître sous l'œil de la caméra personnages, décors et accessoires de glaise, puis les peint avec minutie, Rithy Panh parvient à évoquer, avec une émotion puissante et toujours contenue ce qui, pour tant de rescapés, demeure indicible : les souffrances vécues jour après jour, la douleur du survivant, l'amour pour ceux qu'on a perdus. Contrepoint des images de propagande filmées par le régime, ces minuscules figurines d'argile, animées d'une étonnante humanité, restituent toute l'inhumanité des quatre années de terreur khmère rouge.

Rithy Panh parvient à évoquer avec émotion les souffrances vécues sous le régime des Khmers rouges.

Dans ce troisième volet d'une trilogie documentaire sur le génocide cambodgien, Rithy Panh fait revivre son enfance et sa famille détruites par les Khmers rouges. L'évocation poignante et sobre, à la première personne du singulier, d'un crime de masse qui n'a pas laissé d'images
.
 

L’image manquante un documentaire de Rithy Panh 2013 - 95’ - produit par CDP, avec Arte France et Bophana productions

Publié dans édition 2014

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article